Catégories
isolation

Le calorifugeage, avantages, inconvénients et prix

Pour isoler la tuyauterie permettant de conduire l’eau chaude et le chauffage dans vos habitations, les professionnels font recours au calorifugeage. Il s’agit d’une technologie subventionnée à 100 % par l’État et qui vous permettra de réaliser jusqu’à 30 % d’économie sur votre facture d’électricité.

Le calorifugeage, qu’est-ce que c’est ?

Une bonne isolation de votre habitation ne se limite pas aux murs ou à la toiture. L’eau chaude destinée aux sanitaires et les tuyaux des canalisations du chauffage peuvent engendrer d’importantes déperditions calorifiques. La valeur desdites pertes prend de l’importance lorsque les pièces comme la cave ou le garage, habituellement non chauffées, sont traversées par le réseau de chauffage.
L’on estime, à environ 20 %, les pertes de chaleur enregistrées par le système de chauffage du fait d’une mauvaise isolation. La pose de matériaux isolants encore appelée calorifugeage permet de réduire ces pertes et de réaliser des économies pouvant aller jusqu’à 30 % de l’énergie totale consommée.
Pour les immeubles et bâtiments construits avant 1997, un audit de calorifugeage est nécessaire. Il permet de vérifier la présence ou non de l’amiante parmi les matériaux d’isolation utilisés à l’époque. Si vous souhaitez vendre ou mettre en location un bien de ce type, sachez que le diagnostic de repérage amiante est une obligation à laquelle vous devez vous soumettre.
Rénovation France est un prestataire spécialisé dans l’isolation des tuyauteries du chauffage collectif et des plafonds bas comme les parkings. Nous isolons les gaines de chauffage et tous types de canalisations.

Avantages et inconvénients du calorifugeage

Le calorifugeage est une méthode d’isolation aux avantages multiples. Le premier d’entre eux, c’est la baisse de la consommation en énergie. En effet, grâce à cette technique d’isolation, votre facture d’électricité connaîtra un allègement en raison des économies réalisées sur la consommation.
Un autre avantage du calorifugeage, c’est le confort qu’il offre aux occupants d’un immeuble, tout le long des saisons. Enfin, en plus de la protection qu’offre cette technique vis-à-vis des canalisations, elle permet également de mieux protéger les ballons d’eau chaude présents dans les salles d’eau.
Le maintien de l’eau chaude à une température constante est un autre avantage qu’offre le calorifugeage, car il empêche aux légionelles de proliférer à l’intérieur du bâtiment. De plus, les travaux peuvent être financés en partie ou dans l’intégralité grâce à des dispositifs comme le crédit d’impôt accordé dans le cadre du programme de transition écologique.
Cependant, une fois isolés, les locaux qui ne sont pas chauffés ne recevront plus l’excédent de chaleur dégagé par les canalisations. Et c’est là le principal inconvénient du calorifugeage.

Méthode de facturation du calorifugeage

Le mètre linéaire est l’unité de facturation du calorifugeage. Les prix varient selon que le prestataire s’occupe de la fourniture et de la pose des matériaux isolants. Faites recours à un professionnel agréé pour être sûr de la bonne exécution de vos travaux. Ces entreprises ou professionnels bénéficient d’une certification RGE.
C’est d’ailleurs grâce à cela que vous pourrez prétendre au versement de la prime éco énergie offerte par l’État. Cette initiative des pouvoirs publics s’inscrit dans le cadre de l’aide financière à la transition écologique. L’utilisation d’isolants de classe 2 minimum est un impératif.
À titre d’illustration, pour des tuyaux de 7 mm de diamètre, la pose d’une coquille en mousse est facturée à 25 euros le mètre. Pour un tuyau de 36 mm de diamètre, il faudra compter une cinquantaine d’euros par mètre pour la pose du même matériau. Enfin, pour un tuyau de 150 mm de diamètre, vous devez prévoir 145 euros par mètre linéaire.

Laisser un commentaire