Le calorifugeage ou calorifuge est l’isolation des canalisations de chauffage et d’eau pour éviter les pertes de chaleur, en particulier pour les tuyaux qui traversent des zones non chauffées. Les réseaux d’eau chaude et froide et les réseaux de transport de chaleur sont des surfaces d’échange d’énergie très importantes. Par conséquent, la perte d’énergie sur ces surfaces est considérable ; ce qui entraîne une augmentation de la facture énergétique. Pour y remédier, on procède au calorifugeage des canalisations. Dans cet article, vous découvrirez l’importance, le fonctionnement et les avantages du calorifugeage.

Avoir recours au calorifugeage de ses canalisations : pour quelles raisons ?

Il convient de noter que la perte de chaleur des tuyaux peut être importante. En général, l’eau chaude est produite relativement loin des appartements, souvent dans des pièces sans chauffage. Lorsque l’eau est canalisée vers les transducteurs de chaleur, jusqu’à 20% des calories de l’eau chaude peuvent être perdues à cause de la longueur, mais également en raison du manque d’isolation dans la canalisation. Ces pertes représentent un accroissement de la consommation d’énergie à compenser et alors une augmentation de vos dépenses énergétiques.

Réaliser un calorifugeage de ses canalisations peut vous faire économiser beaucoup d’argent grâce à une isolation de tuyau élégante et peu coûteuse à installer.

Notez que l’isolation thermique des systèmes de refroidissement est importante. Cela limite la perte de froid, mais est également nécessaire pour d’éventuels problèmes d’humidité.

Le calorifugeage des canalisations : en quoi cela consiste-t-il ?

Généralement, les eaux usées sont chauffées dans des pièces éloignées du bâtiment résidentiel. Les conduites d’eau chaude étant en contact direct avec l’air froid, il en résulte des pertes de chaleur importantes. Le calorifugeage des canalisations garantissent des économies d’énergie considérables. En fait, l’isolation thermique est le processus d’isolation des tuyaux selon les réglementations thermiques avec une réduction significative des pertes de chaleur. À court et long terme, l’isolation pour la rénovation énergétique est abordable, car même son installation est bon marché. De plus, cette isolation de votre tuyauterie consiste techniquement à installer une isolation thermique avec des matériaux comme les coques en fibres minérales, les bandes de fibres minérales et autres. Le succès des travaux dépend, par exemple, de la conductivité thermique, de l’épaisseur de l’isolant et du diamètre extérieur du tuyau. De cette manière, on peut définir plusieurs catégories de calorifugeage (de 1 à 6).

Les avantages et le fonctionnement du calorifugeage

Le calorifugeage offre de nombreux avantages, en particulier :

Contrôle de la température : cet isolant de tuyauterie protège votre installation de la température ambiante et retient la chaleur (en cas d’installation séparée) et la chute de température.

Efficacité énergétique : le calorifugeage est un moyen de limiter et même éliminer les déperditions thermiques du réseau de tuyauterie, réduire la consommation d’énergie.

Dans ce cas, le système d’isolation thermique est utilisé pour isoler le réseau d’eau et d’égout. Cette installation nécessite une consommation totale d’énergie de 10%.

Le calorifugeage est constitué de bandes de fibres minérales ou de coques en fibres minérales ou encore d’un manchon en mousse plastique.

Le règlement spécifie différentes classes de calorifugeage, de 1 à 6. Plus la classe est élevée, meilleure est l’isolation. Au moins la classe 2 est recommandée et pour une faible consommation d’énergie, la classe 4 est conseillée.

Vous vous demandez s’il est nécessaire d’isoler les tuyaux de chauffage ? Cette isolation est recommandée si les tuyaux traversent des chambres froides, comme un garage ou une cave, car il y a une forte probabilité de perte de chaleur. Si les points de chauffage et les tuyaux sont assez éloignés l’un de l’autre, une isolation thermique est aussi recommandée.