L’aide sur la rénovation thermique des logements en France 

 La rénovation thermique de votre logement désigne l’ensemble des travaux du bâtiment visant à diminuer la consommation énergétique du bâtiment et des utilisateurs pouvant vous apporter du confort et vous aider à économiser plus.

L’expertise est nécessaire avant de vous lancer dans des travaux d’isolement. Les aides aux travaux de rénovation thermique sont proposées par l’État, certains organismes officiels, les professionnels liés par des certificats d’économie d’énergie, etc., sont nombreuses et s’adressent à tous, propriétaires ou occupants

Qui sont les bénéficiaires de cette aide ?

Plusieurs sont les profils concernés par l’aide dans les travaux de rénovation. Ils peuvent être des locataires, bailleurs ou occupants à titre gratuit ou autres. Chacun trouvera forcément une aide pour réduire ses travaux de rénovation énergétique, des divers sites ont été créés en ligne et en régions pour vous aider, à l’instar de Faire.fr, le site de l’Anah et les points rénovations infos Service. Notamment attractives, les aides aux travaux de rénovation thermique concernent la mise en place d’un système de chauffage respectant l’environnement, avec un dispositif ou une isolation performante relevant des énergies renouvelables. Aujourd’hui, une grande partie des Français peut en bénéficier.

Quels sont les différents types de travaux proposés par cette aide ?

Plusieurs types de travaux peuvent être pris en charge et l’aide travaux de rénovation est en grande partie réservée aux travaux d’économie d’énergie. Les travaux de rénovation en appartement, comme les travaux de rénovation dans une maison peuvent être financés. Ce sont :

  • les travaux de rénovation des parois vitrées ;
  • la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique avec des conseils sur les travaux de rénovation appartement ou de maison à prévoir par un technicien ;
  • les chaudières à gaz, à condensation et à cogénération, les chaudières thermodynamiques ;
  • les portes d’entrée et volets isolants ;
  • les travaux d’isolation thermique au niveau des combles, des toitures, des murs (ITI et ITE), des planchers bas ;
  • les systèmes de régulation de chauffage et dispositifs de programmation : thermostats ;
  • les équipements de chauffage et production d’eau chaude sanitaire fonctionnant aux énergies renouvelables : biomasse, combiné solaire, aérothermie (sauf pompe à chaleur air – air) et géothermie ;
  • les raccordements au réseau de gaz de ville ou autre réseau de chauffage ;
  • l’installation d’une prise pour le rechargement de voitures électriques, etc.

C’est quoi Ma PrimeRenov et quels en sont les profits ?

Depuis le début de cette année, Ma PrimeRénov est un dispositif qui a remplacé le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et s’adresse aux propriétaires et aux occupants les plus modestes, dépendant des conditions de ressources de l’Anah. C’est un coup de pouce pour lutter contre les passoires énergétiques.

L’aide à la rénovation thermique des logements Ma PrimeRénov est prévue pour l’an prochain par le gouvernement dans le plan de relance, annoncé par la ministre du Logement Emmanuelle Wargon. Cette aide, qui pourra être bénéficiée par tout le monde dès le 1er janvier 2021, pourra financer jusqu’à 90% de devis de rénovation thermique pour les ménages les plus modestes, et peut varier entre 40 et 75% pour les ménages les plus aisés. Elle concernera les devis signés après le 1er octobre 2020.

D’après elle, cette prime sera calculée par rapport à la localisation, les revenus, le type de travaux et le logement et elle sera versée dès la phase des travaux. 

Le Gouvernement prévoit d’élargir ce dispositif, en 2021, à tous les foyers, sans conditions salariales et de l’ouvrir aux propriétaires bailleurs. Il prévoit également que les syndicats de copropriété, les propriétaires bailleurs et tous les ménages puissent en profiter.

Pour mieux vous éclaircir, d’abord, Ma PrimeRénov permet de financer les travaux de chauffage, de ventilation, d’isolation ou d’audit énergétique d’un appartement collectif ou d’une maison individuelle. Ces travaux doivent être effectués par des entreprises reconnues garantes pour l’environnement (RGE).

Puis, le montant de la prime varie en fonction des matériaux et des équipements éligibles dans la limite d’un plafond de 20 000 € pour des travaux sur un logement et pendant une durée de 5 ans au maximum.

Le guide du ministère de la Cohésion des territoires présente de manière détaillée la liste des travaux éligibles à la prime ainsi que le montant de prime forfaitaire par type de travaux. Les montants de prime peuvent se cumuler pour un même logement dans la limite du plafond de 20 000 €.

Alors, pour vos travaux de rénovation avec un devis gratuit, n’hésitez pas à nous contacter sur notre site http://renovationfrance.fr/ pour vivre dans un monde plus propre.